Institut Saint-Joseph Jambes » Projet d’établissement

Projet d’établissement

INTRODUCTION

Le texte ci-dessous constitue notre projet d’établissement. Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser le projet éducatif et pédagogique de notre Pouvoir Organisateur en réalisant pendant les trois prochaines années les quelques actions définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre du décret «Missions» du 24 juillet 1997 et en cohérence avec l’inspiration du projet éducatif du réseau «Mission de l’école chrétienne», ainsi que des projets pédagogiques de la Fédération Secondaire de l’Enseignement Catholique.

La réalisation de ce projet d’établissement qui est une oeuvre collective nécessitera la collaboration des différents partenaires : élèves, parents, enseignants, éducateurs, chefs d’atelier, directrices, Pouvoir Organisateur, acteurs externes. Cette responsabilité partagée par les différents acteurs s’exerce à toutes les étapes du projet : sa conception, sa réalisation, son évaluation.

La mise en oeuvre de ce projet d’établissement s’inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années dans le cadre du précédent projet.

Ces réalisations déjà présentes constituent un appui important sur lequel les innovations projetées s’enracinent.

Le projet d’établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser. Il s’appuie sur les 4 valeurs ci-dessous et détermine pour 3 ans les objectifs prioritaires. Nous nous engageons à évaluer régulièrement l’avancement de notre projet ainsi que les résultats au terme de trois ans. Pour respecter la dimension partenariale de ce projet, l’évaluation de celui-ci s’effectuera notamment au Conseil de Participation qui en a reçu mandat.

Si des actions n’ont pu aboutir, si des défis n’ont pu être relevés, au moins devrons-nous en identifier les raisons et mettre en oeuvre les actions de régulation nécessaires.


VALEURS : une école différente où chacun est unique

  1. RESPECT :
  • Des personnes dans leurs différences, dans leur individualité, en reconnaissant en chacun son potentiel, ses richesses, en pratiquant la tolérance, en faisant preuve de civisme et de politesse… dans l’optique des valeurs chrétiennes
  • De l’environnement en général et de l’environnement scolaire en particulier : des locaux, des espaces communs, des cours de récréations, du matériel personnel ou mis à disposition par    l’école …
  1. CRÉATIVITÉ :
  • Dans les processus d’apprentissage :
    • en favorisant l’imagination individuelle, l’épanouissement, les idées originales,l’émerveillement, la découverte, l’enthousiasme, la passion …
    • en innovant et réinventant l’avenir
    • en travaillant par projet
  • Dans l’approche de la personnalité du jeune
  1. EFFICACITÉ :
  • De l’apprentissage
    • en développant le travail régulier et le sens de l’effort
    • en amenant l’élève à s’adapter à la réalité sociale, professionnelle et économique
    • en cherchant tant au niveau des jeunes que des adultes des solutions à tout problème posé, en évitant la fuite
    • en favorisant l’interdisciplinarité
  • De la mise en action :
    • en mobilisant de façon pertinente les ressources, les savoirs et savoir-faire de chacun
    • en répondant à des demandes extérieures
  1. AUTONOMIE :
  • Du jeune :
    • en le confrontant à des situations concrètes, ancrées dans la réalité
    • en l’amenant à prendre conscience de ses responsabilités, tant sur le plan de ses actes que de ses apprentissages et à en assumer les conséquences au niveau de la sanction, de la réparation, de la remédiation …
    • en le positionnant acteur des ses apprentissages et du fonctionnement social de l’école
    • en lui permettant de tester ses projets tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’école
  • De l’adulte :
    • en favorisant la mise en projet, la recherche de solutions originales, l’ouverture aux innovations pédagogiques, la créativité
    • en renforçant la participation, le travail en équipe

OBJECTIFS PRIORITAIRES, LEUR MISE EN OEUVRE ET LEUR ÉVALUATION

  1. AMÉLIORER LA RÉUSSITE SCOLAIRE :
  • Dans le premier degré :
    • continuum primaire/secondaire : ateliers préparés en commun par les instituteurs et les professeurs
    • études dirigées, rattrapage et cours de méthode
    • pédagogie du projet au 1er degré différencié
    • travail du projet personnel en vue de l’orientation : immersion dans le monde professionnel
    • équipe pédagogique restreinte, volontaire et motivée
    • petits groupes
    • guide à destination des responsables dont le jeune entre dans l’enseignement secondaire
  • Dans l’enseignement général :
    • le laboratoire créatif mettant la créativité comme moteur scolaire
    • suivi personnalisé de chacun
    • approche de l’apprentissage à partir des acquis et non des manques
    • choix d’un nombre restreint d’options au profit de l’organisation de petits groupes
    • réconciliation du jeune avec le monde scolaire
    • remédiation constante à l’intérieur des cours
  • Dans l’enseignement qualifiant :
    • stages hebdomadaires et/ou en immersion dans le monde professionnel
    • participation à des projets extérieurs
    • participation aux projets Erasmus +
    • partenariat avec les secteurs professionnels
    • partenariat avec les tuteurs
    • organisation de l’alternance dans l’option coiffure dès la 3e et jusqu’à la 6e
    • réponse aux demandes du monde du travail
    • exigence de qualité
    • classes entreprises
    • processus de qualification – certification par unité
    • valorisation de la formation commune
    • création de la 3P orientante
  • Dans tous les degrés, options ou filières :
    • intégration d’élèves issus de l’enseignement spécialisé en fonction de leur projet personnel : mise en place de remédiations spécifiques à l’intérieur et à l’extérieur des cours, en terme de travaux accompagnés, de logopédie …
    • projets « école numérique »

Fédération du travail de l’enseignement général et qualifiant autour de projets communs

Évaluation de l’objectif : diminution du taux d’échecs

  1. LUTTER CONTRE L’ABSENTÉISME :
  • Contacts réguliers avec les parents ou responsables
  • Suivi informatisé des absences avec envoi de SMS
  • Suivi individualisé du jeune dans sa globalité
  • Participation des jeunes à l’organisation de l’établissement grâce à l’école citoyenne et au conseil de citoyenneté
  • Gestion des retards avec récupérations
  • Attribution d’une tranche d’élèves restreinte et bien identifiée pour chaque éducateur
  • Collaboration avec des partenaires extérieurs : SAS externes, Médinam, PMS, SAJ, SPJ, médiation scolaire …

Évaluation de l’objectif : diminution du décrochage scolaire

  1. FAVORISER L’ÉPANOUISSEMENT DU JEUNE EN INDIVIDUALISANT SON APPROCHE :
  • Respect des opinions philosophiques et religieuses, rencontre avec des témoins chrétiens
  • Aide à l’élève malade de sa scolarité
  • Encouragement à la poursuite de 7e complémentaires ou qualifiantes permettant l’obtention du CESS
  • Travail en verticalité : projets pédagogiques, parrainage, magasin didactique, semaine d’atelier…
  • Travail en horizontalité et ritualisation : décloisonnement des cours de pratique professionnelle, particulièrement dans les options coiffure et esthétique et professionnalisation du jeune grâce à la ritualisation.
  • Participation à des projets créatifs ouverts sur et au monde extérieur : laboratoire créatif, défilé, journée multiculturelle, concours, recyclage, prix des Lycéens, Maison de la Poésie …
  • Collaboration avec des organismes extérieurs : Agence de Stimulation Economique, CNCD opération 11.11.11, Ligue de la sclérose en plaques, Îles de paix, Skills …
  • Mise en place de l’école citoyenne
  • Intégration des élèves de l’enseignement spécialisé
  • Participation aux projets mis en place par la FWB : Expairs – Travcoll – 3P orientante

Recherche de solutions innovantes centrées sur le jeune et non sur les habitudes scolaires

Évaluation de l’objectif : diminution des actes violents à l’intérieur de l’école, augmentation du taux de réussite et du nombre de diplômés par rapport au nombre d’inscrits